CTA EXTRAORDINAIRE SUR les Contrats Locaux d’Accompagnement

Lire la déclaration liminaire de la FSU

Lors de ce CTA, le recteur de l’académie de Nantes a présenté le CLA (contrats locaux d’accompagnement). Notre académie a été sélectionnée pour faire l’expérimentation qui se déroulera sur 3 ans. Pour connaître la position du SNUEP-FSU sur le CLA. Consultez notre article

5 LP ont été retenus pour participer à cette expérimentation :

Continuer la lecture de CTA EXTRAORDINAIRE SUR les Contrats Locaux d’Accompagnement

Education prioritaire : ne pas tomber dans le piège !

La secrétaire d’Etat à l’Education Prioritaire, Nathalie Elimas, a annoncé en novembre dernier qu’une expérimentation concernant l’Education Prioritaire serait menée à partir de la rentrée 2021 dans trois académies dont celle de Nantes.

Que prévoit cette expérimentation ?

Continuer la lecture de Education prioritaire : ne pas tomber dans le piège !

Déclaration FSU au CTA du 18 février 2021

Déclaration FSU au CTA du 18 février 2021

La circulation active des nouveaux variants dans les écoles et établissements scolaires, que les protocoles renforcés puis allégés ne freinent absolument pas, non seulement entrave le fonctionnement de nombre d’entre eux, mais également expose les personnels et les usager-eres. Les moyens sont toujours aussi indigents pour faire face aux contraintes fortes que la crise sanitaire engendre.

Continuer la lecture de Déclaration FSU au CTA du 18 février 2021

SEp du lycée chevrollier à Angers en GRève

photo angers, le 18 février 2021. 80 % des enseignants de la section professionnelle du lycée chevrollier sont en grève.  ©  co

80 % des enseignants de la section professionnelle du lycée Chevrollier sont en grève ce jeudi 18 février. Ils manifestent contre la suppression attendue de deux postes et ses conséquences sur les élèves.

Ils sont évidemment en grève contre la suppression envisagée par le Rectorat de deux postes à la rentrée prochaine, dont un poste de construction. Une réduction d’une trentaine d’heures sur la dotation horaire globale de l’établissement. Mais les enseignants de la section professionnelle du lycée Chevrollier, plus grand lycée public des Pays de la Loire, manifestent surtout leurs inquiétudes quant aux conséquences de cette réduction de postes sur les effectifs et donc sur les élèves alors que le conseil d’administration doit donner un avis ce jour même. La section professionnelle de Chevrollier représente 350 élèves, de la 3e de découverte au BTS, pour trente-sept enseignants. Notre désarroi est profond car les conditions d’études et de travail des élèves vont immanquablement se dégrader. Ça va nuire à la réussite de nos élèves dont certains sont déjà en grandes difficultés. C’est hélas une des conséquences de la réforme du lycée professionnel. En pratique, certaines classes passeraient de 18 à 30 élèves dans les filières numériques et de 12 à 15 élèves dans les ateliers. Cela va fragiliser la bonne organisation. Nous demandons donc de stabiliser le nombre d’heures, explique le collectif d’enseignants grévistes.

François LACROIX.    Courrier de l’Ouest  

sa.nantes@snuep.fr