L’apprentissage en lycée professionnel : connaître et défendre ses droits !

Le SNUEP-FSU vous propose de participer à une journée de formation syndicale sur le thème :

« L’apprentissage en lycée professionnel »

Connaître et défendre ses droits !

Le jeudi 1er décembre 2022 de 9h00 à 16h30
à Angers, Bourse du travail, Place Imbach

Avec Jérôme Damnerey, membre du bureau national du SNUEP-FSU et représentant FSU au Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE).

La loi du 5 septembre 2018 dite loi «Pour la liberté de choisir son avenir professionnel» modifie en profondeur le paysage de la formation professionnelle en général et celui de l’apprentissage en particulier, son pilotage, l’organisation de son financement ainsi que le rôle et la place des partenaires sociaux. L’apprentissage tel que nous l’avons connu n’existe plus, ce système de formation a été totalement transformé pour permettre son développement dans les années à venir. L’apprentissage est désormais administré par les branches professionnelles. C’est une régulation du marché de la formation selon une logique d’offre et de demande. Cette loi instaure de fait, un système de concurrence entre les CFA privés et, les CFA publics et les lycées professionnels. Ainsi, le gouvernement répond à une revendication régulière des organisations patronales en leur attribuant l’élaboration et la régulation des diplômes. En parallèle, l’enseignement professionnel subit aussi la « Transformation de la Voie Professionnelle scolaire » de Blanquer qui prépare les lycéen.nes à l’apprentissage par la mise en place des familles de métiers, « le développement de parcours adaptés » et « un accès à l’apprentissage dans tous les lycées professionnels » prévus par cette « réforme ».

Aujourd’hui , Emmanuel Macron veut aller encore  plus loin  en réformant l’enseignement professionnel sur le modèle de l’apprentissage notamment en  augmentant le nombre de semaines de PFMP et en rémunérant les élèves terminales.

L’objectif est bien de développer l’apprentissage à tous les niveaux, notamment dans les LP à travers la mise en place du mixage des parcours et des publics …

Déroulement du stage  :

  • Historique, évolution et état des lieux statistiques  de l’apprentissage
  • Connaissance des évolutions législatives et réglementaires
  • Plan de relance, plan « un jeune , une solution » … la relance de l’apprentissage
  • Politique de développement dans l’Éducation nationale, lien avec la transformation de la voie professionnelle et nouvelles annonces de Macron sur la reforme de la voie professionnelle sur le modèle de l’apprentissage.
  • Pourquoi et comment organiser la résistance ? Connaître ses droits et moyens d’action

Que vous soyez contractuel·le, stagiaire, titulaire, syndiqué·e, non-syndiqué·e, cette journée de formation vous concerne. Elle est ouverte à tou.te.s. Elle n’entraîne pas de retrait de salaire.

Modalités d’inscription : Si vous souhaitez participer à cette formation, il faut impérativement compléter et déposer votre  demande (disponible ici) auprès de votre chef d’établissement au plus tard le 21 octobre 2022.

IMPORTANT : Aucune convocation n’est exigible de la part de votre supérieur.e hiérarchique ! Nous prévenir en cas de problème.

Merci également de compléter ce très court formulaire (afin de pouvoir gérer les inscriptions).

Le SNUEP-FSU prend en charge les frais de déplacement et de repas pour ces adhérents.

Rappel du droit à la formation syndicale
Comme le précise la loi n°84-16 du 11 janvier 1984, tout enseignant (titulaire ou contractuel) a droit à 12 jours de formation syndicale par an, sans obligation de rattrapage de cours ni perte de salaire. La seule contrainte est de réaliser la demande d’autorisation d’absence pour formation syndicale au minimum 1 mois avant la date de la formation.