Archives de catégorie : Non classé

Pas de professeur principal en SEPGA mais des directeurs…

Le SNUEP-FSU s’est procuré un mail envoyé à tous les chefs d’établissements par le Secrétaire général adjoint du recteur au sujet de la part modulable de l’ISOE ( prime de professeur principal).
Dans ce courrier, il est précisé que ” La circulaire DGESCO A1-3 n°2015-176 du 28 octobre 2015 relative aux sections d’enseignement général et professionnel adapté ne prévoit pas la nomination de professeurs principaux dans l’organisation du suivi pédagogique des élèves, l’essentiel des missions de coordination et de suivi étant pris en charge par le directeur adjoint de SEGPA.”

Cette mission ne leur incombe pas d’après le rectorat de Nantes, elle doit être assumée par les directeurs de SEGPA. Laissons les donc gérer ! Le rectorat se rendra vite compte de l’ampleur de la mission de professeur référent en SEGPA.

Courrier envoyé le 17 janvier 2020 aux chefs d’établissement de SEGPA Continuer la lecture de Pas de professeur principal en SEPGA mais des directeurs…

Le rendez-vous carrière

Mis en place à la rentrée 2017 en même temps que les grilles issues du protocole PPCR, les rendez-vous de carrière permettent à une partie des personnels des 6e et 8e échelons de bénéficier d’un avancement accéléré d’un an et, au 9e échelon, ils établissent les avis pour le passage à la hors-classe. S’ils perpétuent l’avancement au mérite dénoncé par le SNUEP-FSU, la disparition des 3 rythmes d’avancement pour les autres échelons est une avancée pour toutes et tous. Continuer la lecture de Le rendez-vous carrière

Statut PLP

STATUT DU PLP
(au 01/09/2014)

Décret n°92-1189 du 6 novembre 1992 relatif au statut particulier des professeurs de lycée professionnel

NOR: MENF9203951D

Version consolidée au 27 mars 2010

Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’éducation nationale et de la culture, du ministre d’Etat, ministre de la fonction publique et des réformes administratives, et du ministre du budget,

Vu la loi n° 71-577 du 16 juillet 1971 d’orientation sur l’enseignement technologique ;

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’Etat ;

Vu la loi de programme n° 85-1371 du 23 décembre 1985 sur l’enseignement technologique et professionnel ;

Vu la loi d’orientation sur l’éducation n° 89-486 du 10 juillet 1989 ;

Vu la loi n° 92-678 du 20 juillet 1992 relative à la validation d’acquis professionnels pour la délivrance de diplômes et portant diverses dispositions relatives à l’éducation nationale, et notamment son article 20 ;

Vu le décret n° 49-1239 du 13 septembre 1949 modifié fixant les dispositions communes applicables aux fonctionnaires stagiaires de l’Etat ;

Vu le décret n° 51-1423 du 5 décembre 1951 modifié fixant les règles suivant lesquelles doit être déterminée l’ancienneté du personnel nommé dans l’un des corps de fonctionnaires de l’enseignement relevant du ministère de l’éducation nationale ;

Vu le décret n° 59-308 du 14 février 1959 relatif aux conditions générales de notation et d’avancement des fonctionnaires, modifié par le décret n° 89-66 du 4 février 1989 ;

Vu le décret n° 89-608 du 1er septembre 1989 portant création d’allocations d’enseignement, modifié par le décret n° 90-1151 du 19 décembre 1990 ;

Vu le décret n° 90-708 du 1er août 1990 relatif à la proportion des emplois de la fonction publique de l’Etat qui peuvent être pourvus par la voie du concours interne, de la liste d’aptitude et de l’examen professionnel ;

Vu le décret n° 91-586 du 24 juin 1991 portant création d’allocations d’année préparatoire à l’institut universitaire de formation des maîtres et d’allocation d’institut universitaire de formation des maîtres ;

Vu l’avis du comité technique paritaire ministériel du 2 juin 1992 ;

Vu l’avis du Conseil supérieur de la fonction publique de l’Etat du 8 juillet 1992 ;

Le Conseil d’Etat entendu,

CHAPITRE Ier : Dispositions générales.

Article 2

  • Modifié par Décret n°2009-918 du 28 juillet 2009 – art. 2

Les professeurs de lycée professionnel participent aux actions de formation, principalement en assurant un service d’enseignement dans leurs disciplines respectives. Ils exercent principalement dans les classes ou divisions conduisant à l’acquisition des certificats d’aptitude professionnelle, des brevets d’études professionnelles et des baccalauréats professionnels. Dans ce cadre, les professeurs de lycée professionnel assurent le suivi individuel et l’évaluation des élèves qu’ils contribuent à conseiller dans le choix de leur projet d’orientation.

Ils peuvent également exercer dans les classes ou divisions conduisant à l’obtention de brevets de technicien supérieur et dans les formations conduisant à l’obtention de licences professionnelles quand celles-ci sont organisées par convention avec les établissements scolaires.

Les actions de formation sont effectuées dans les établissements d’enseignement ainsi que dans les entreprises dans lesquelles sont organisées des périodes de formation sous la responsabilité du ministre chargé de l’éducation et dans les conditions définies par arrêté de ce ministre.

Elles comprennent notamment l’enseignement dispensé dans l’entreprise, la préparation et l’organisation des périodes de formation en entreprise, l’encadrement pédagogique des élèves durant ces périodes et leur évaluation.  Continuer la lecture de Statut PLP